LANVENEGEN


Lanvénégen (Lannejenn, en breton est une commune située dans le département du Morbihan. Elle est située à mi-distance du littoral et du centre de la péninsule bretonne et appartient à la Cornouaille Morbihannaise.

TOPONYMIE

Lanvénégen vient du breton lan, un lieu consacré associé à un Saint Catholique . Il est difficile de déterminer avec précision le saint dont il s'agit dans le cas de Lanvénégen. Ce ne peut être ni saint Conogan, ni saint Monocan, à cause de la façon dont la langue bretonne a évolué. Ce pourrait être un saint inconnu du nom de Menegean (? monoc + gen', race, famille, naissance), dont le toponyme est attesté, et porté par Jan (Menegan/Menegant/Menegean), beau-père d'Alain Guégant, seigneur de Saint-Quijeau de 1632 à 1661. Wenegan ou Conogan était après saint Corentin (VI°me siècle) gouverneur de l’église de Quimper.

HISTOIRE

Une tombe de l'Age du bronze a été trouvée dans un champ près du village du Quilliou. Dans le village du Rhède, on a aussi découvert un Penret dans le cartulaire de Redon. La localisation permet de s’interroger sur ce gué qui serait le lieu de passage d’un tronçon de la voie romaine de Quimper à Rennes. Ce village est proche d’une motte féodale nommée Menez an Lez, toponyme qui associe menez, montagne, dans le sens ancien de landes et an lez, la cour, le manoir.

Sous l' Ancien régime, Lanvénégen comptait plusieurs maisons nobles. Les armes des seigneurs de Lanvénégen au début du XVIe siècle figurent sur les vitraux de l'église paroissiale. Ces vitraux incluent des représentations des armes mi-partie du Chastel et du Chastelier, en mémoire de François du Chastel, seigneur supérieur de Guiscriff et de Lanvénégen par son mariage en 1522 avec Claudine du Chastelier, dame de Gournois.

D'autres armes sont également représentées, il s'agit de celles de  :

  • Guéguen, seigneur de Saint-Quijeau;

  • la Teste, seigneur de Lescréant;

  • Kervenozaël, seigneur de Rozengat;

  • seigneur de Lanzonnet;

  • Saint-Pezran qui ont succédé aux Kervenozaël, comme seigneurs de Rozengat.

Fin mai 1748, François Mahé et Yves Bulze, deux membres de la bande de Marie Tromel dite Marion du Faouët, exécutés à Vannes, furent pendus à la branche d'un chêne et laissés pourrir à un carrefour de l'ancienne route royale qui reliait Quimperlé à Gourin, à quelques centaines de mètres au nord du village de Saint-Urlo.

Révolution française

Simple trève de Guiscriff, Lanvénégen devient commune, chef-lieu de canton et paroisse en 1790. Ce canton est supprimé par la loi du 8 pluviöse an IX (28 janvier 1801) intitulée « loi portant réduction du nombre de justices de paix ». La commune de Lanvénégen est alors intégrée au canton du Faouët.

Première Guerre mondiale

Seconde Guerre mondiale

Voir la page "Lanvenegen et résistance"

MORPHOLOGIE URBAINE

La population se disperse dans environ 80 lieux-dits et écarts appelés plus communément villages.

  • Le Quinquis (1464) : Désignait une habitation protégée par une haie formée de branches entrelacées. Vient de Kenk, identique au gallois caine, cangen, branche
  • Castellou (1426) : Du latin castellum et correspond au gallois castell, murailles (au pluriel)

  • Gossal (1601) : Déformation d’un toponyme ancien Coetsal, de coet, bois et sal, manoir, cour

  • Kergariou (1426) : Associe ker, village, au vieux-breton cariou, de car, ami, parent, cher, agréable

  • Ty Bezen (1635) : À l’origine Botfau, de bot, bosquet, buisson et fau, hêtre. Devenu depuis le XVIIIe siècle Ty, maison et patronyme Beuzen

  • Moulin de la Trinité (1426) : Peut-être le plus ancien édifice de Lanvénégen qui porte le nom d’une chapelle voisine, antérieurs à l’actuelle chapelle qui a été reconstruite peu avant 1669 sur les fonds de Messire Louis Richer, prêtre et seigneur de Coatsal

  • Kergoff d’en haut (1513) : Associe ker, village et Le Goff. Gorré en Baros au XVIIe siècle, en haut de la paroisse, pour le distinguer de l’autre Kergoff

  • Keroual d’en Haut (1475) : Associe ker, village, au patronyme Roual

  • Les Kaolins (1930) : Exploitation de kaolin durant une trentaine d’années

  • Kerlégant (1578) : Associe ker, village au patronyme Elegan, de l’ancien Haelocan

  • Kerihuel (1563) : Associe ker, village et uhel, d’en haut, mais peut être aussi le patronyme Uhel

  • Kerancargour (1541) : Associe ker, village, au patronyme Cargour ou An Cargour

  • Lescréant et moulin de Lescréan (1440) : Associe les, orée, lisière et cran, essart, mais comme la présence d’un manoir est attestée dès 1440, il faut y voir Les comme manoir, cour. Le moulin est en aval de celui de la Trinité

  • Métairie de Lescréant (1578) : À l’origine Coat Met, de coat, bois et met, coupé. Devenu ensuite métairie du manoir

  • Lanzonnet (1426) : Village le plus peuplé de la commune en 1793. Associe lan, lieu consacré, ermitage et saint Sonnet

  • Penéven (1477) : Associe pen, bout, extrémité à even, forme locale de ruisseau. Source d’un ruisseau qui se jette dans le Naïc

  • Kériel (1477) : Associe ker, village, au patronyme Guel, brun, roux

  • Petit Kériel (1962) : Lieu-dit très récent

  • Boutel (1448) : Associe bod, résidence, demeure au patronyme Hélan, anciennement Haelan

  • Kerroué d’en haut (1539) : Associe ker, village, au patronyme An Ro ou Le Ro, aujourd’hui disparu. Il est localisé Gorré er Barros, en haut de la paroisse dès le XVIIIe siècle

  • Guernléoret (1477) : Associe guern, marais au patronyme Gléoret d’un vieux nom guerrier Gleuuoret, de gleu, fort, brave hardi et uuoret, secours

  • Guern Vihan (1477) : Associe guern, marais et l’adjectif bihan, petit, pour différencier avec le grand village de Guernléoret

  • Kergaouidal (1477) : Associe ker, village à Cadoudal, issu d’un vieux nom guerrier Catuuotal de cat, combat et uuotal, élevé, imminent

  • Ker Anna (1928) : Toponyme récent associant ker, chez, au prénom Anna

  • Moulin de la Villeneuve (1539) : Moulin dépendant du manoir de La Villeneuve

  • Kervennec (1962) : Associe ker, village, à un second élément non identifié

  • Miné Riou (1672) : Associe menez, miné, lande, au patronyme Riou

  • Saint Urlo (1496) : Issu du latin populaire monasterium, d’où le premier nom de Moustoerhellou, associant moustoer au patronyme Hellou, dérivé de Haelou, noble, généreux. Les patronages successifs de Saint Mor et Saint Gurloes ont modifié le nom du village et ont évoqué le droug an urlou, la maladie de la goutte

  • Vetvihan-Vetveur (1541) : Du vieux-breton bedu, bouleau et moyen-breton, bezu, bezuet, lieu planté de bouleaux. Ces 2 villages sont qualifiés de meur, grand ou bihan, petit, évoluant en veur et vihan

  • Le Bourgeal (1504) : Première graphie, Bourchjezecael. Associe bourch, bourg, au patronyme Jezecael, très présent dans le secteur

  • Kérizac (1540) : Associe ker, village au patrimoine d’origine biblique Isac

  • Le Quilliou (1460) : Représente la forme plurielle du vieux-breton celli, killi, bosquet

  • Resteninic (1540) : Associe rest, essart de landes, au patronyme Daniélic, diminutif de Daniel

  • Saint Georges (1460) : Associe moustoer et le patronyme An Guen, Le Guen. Ce village appartient alors à Yvon Le Digoedec, seigneur de Kerlen, en Priziac

  • Moulin Baden (1460) : Portait le nom de moulin de la Grande Rivière, appelée aussi Staer Lazrun. Ce moulin était celui de la petite seigneurie de Crechilliou, actuel Kerliou

  • Toul Bren : Nom postérieur à la construction de la nouvelle route du Faouët, vers 1846-1848, qui associe toul, trou et bren, jonc

  • Kerhouarn (1460) : Associe ker, village, au patronyme Gléhouarn, issu d’un vieux nom guerrier Gleuhoiarn, de gleu, fort, brave, hardi et hoiarn, fer

  • Rosquéo (1477) : Associe ros, tertre, colline, au patronyme Quéau, du moyen-breton caff, creux, cave ou queu, creux, cavité

  • Rosengat (1477) : Associe ros, tertre, colline, au patronyme An Gat

  • Kerliou (1426) : Deux hypothèses : soit ker, village, soit le moyen-breton knech, du vieux breton cnoc, monticule, tertre, hauteur. Est associé au patronyme Heliou, de hael, noble, généreux et la terminaison iou

  • Kerdellec (1426) : Associe ker, village, au patronyme Derec, d’un ancien Deurec, du vieux-breton deur, vaillant, fougueux

  • La Ville Neuve (1448) : Associe ker, village, au qualificatif nouveau

  • Kernégont (1483) : Associe ker, village, au patronyme Jarnegan ou Jernégan. C’est un double diminutif sur jarn, du vieux-breton iarn, forme de hoiarn, fer

  • Traouman (1430) : Associe le vieux-breton treb, village au patronyme Hourman

  • Le Bruguel : Terre donnée par le duc Conan aux templiers vers 1180. Vient de brug, bruyère; brugel, lieu couvert de bruyère

  • Moulin du pont-Lédan (1483) : Appartenait à la seigneurie de Penéhoc. Vient du patronyme de Le Ledan

  • Traouguen (1578) : Associe le vieux-breton treb,village au patronyme Ourguen, issu du prénom féminin Aourken

  • Le Restou (1445) : Issu du pluriel de rest, essarts de landes

  • Kerlen (1455) : Associe ker, village, à len, étang et en moyen-breton lenn, mais quel étang ? Le second élément est plus probablement le patronyme Len ou Lan

  • Léonas (1426) : Associe leff, correspondant au gallois IIyf, courant, flot, à noez, du vieux-breton nou, nau,: écoulement, noue courant de la noue. Un ancien canal permettait-il d’irriguer en contre-bas, près du Ster-Laer?

  • Moulin du Rest (1518) : En 1543, était situé sur un affluent du Ster-Laer, nommé alors Staer Frodudel, puis ster C’halloud au XVIIe siècle.

  • Kerbouer (1518) : Associe ker, village, au patronyme An Bouer, qui a évolué en Le Bouard, de bouzar, sourd

  • Kerhern (1539) : Associe ker, village au patronyme Hern, du vieux-breton hern, autre forme de hoiarn, fer

  • Kerhellou (1518) : Associe ker, village au patronyme Hezrou, diminutif en ou du vieux-breton hedr et moyen-breton hezr, hardi

  • Keroual d’en Bas (1518) : Associe ker, village au patronyme Goal, issu du vieux-breton uual, valeur, puissance

  • Croix de Keroual : Lieu-dit et carrefour pour se rendre à Keroual

  • Kerendreut (1455) : Associe ker, village, au patronyme Derhet, de derh, derch, drech, vue, aspect

  • Le lijou (1543) : Associe les, cour, manoir au patronyme Siou

  • Le Cleustrou (1543) : Issu de kloestr, cloître, kloestrou, les cloîtres, à prendre dans le sens d’ermitages

  • Ninez (1426) : An enes évoque un site topographique en hauteur entouré de ruisseaux, d’où cette impression d’île

  • Kerman (1543), Associe ker, village, au patronyme Hourman

  • Kergoff d’en Bas (1539) : Associe ker, village au patronyme An Goff

  • Kerbrestou (1484) : Associe ker, village, au patronyme Pronost, prononcé probablement preuneust, prévôt

  • Saint-Quijeau (1426) : Vient de Saint-Citiaw. Avec Saint Yvinet, c’est un des deux manoirs entre Ellé et Isole portant un nom de saint

  • La Chapelle (1690) : Une des deux métairies de Saint-Quijeau

  • Nordréhan (1374) : Associe run, colline à un patronyme non attesté (G)ordrehan

  • Le Gouahel (1700) : Métairie du manoir de Saint-Quijeau, d’abord nommée Nedou, de an edou, les blés. Le toponyme actuel vient du breton moderne gwazhell, terrain très humide, fondrière

  • Beg-en-Allée (1791) : Associe bec, bout, extrémité au mot français allée

  • Guernbrigent (1610) : Associe ker, village au patronyme Prigent. Le toponyme a hésité entre ker et guern, marais, conservé depuis 1827

  • Caraizic (1426) : Nom d’un manoir du nom d’un ancien propriétaire, Kerahes

  • Kerroué-d’en-Bas (1539) : Associe ker, village au patronyme ancien Gouhezre, de Guehedr

  • Roscoat (1426) : Associe ros, tertre, colline à coet, bois ou au patronyme Coet ou An Coet

  • Le Cleuziou (1426) : Un des nombreux Cleuziou recensés en Bretagne, du vieux-breton clud, retranchement, à cleuz, haie, fossé

  • Le Pont Saint-Mélaine (1566) : Dénommé au début Pont de Plancoet. Associe plain, ouvert, à coet, bois. Nom associé aujourd’hui à celui de la chapelle de Saint Mélaine

  • Le Rhède (1462) : Issu du vieux-breton rit, ret, gué (gallois, rhyd), apparenté au latin portus, (p)rotu, passage

  • Le Sterlé (1518) : Associe ster, rivière et Ellé, distante de 400 m du village

  • Le Quilloten (1543) : Associe probablement ker, village au patronyme Rimanton, attesté à Lanvénégen à la fin du XVIIe siècle

  • Loge Coucou : Toponyme récent qui associe peut-être lonj, cabane, hutte (de sabotier ?) à un surnom

  • Minemeur : Nouveau lieu-dit : la grande montagne ou la lande de Le Meur ?

  • Mineguen : Nouveau lieu-dit : la lande blanche ou la lande de Le Guen ?

  • Prezal Puz : Nouveau lieu-dit qui associe prezal, pradel, prairie et puns, puits

  • Parc er Gat : Nouveau lieu-dit : le champ du lièvre ou le champ de Le Gat ?

  • Minebrienne : Nouveau lieu-dit : lande

  • Kerisole : Nouveau lieu-dit qui associe ker, village de manière étrange à la rivière Isole !

  • Le Douar Roux : Associe douar, terre à rouz, brun, roux : la terre rousse, à moins qu’il s’agisse de la terre de Le Roux

  • Minegroes : Nouveau lieu-dit : la lande de la croix

 

C/wikipédia

8 votes. Moyenne 4.13 sur 5.

Commentaires (2)

1. monique 09/03/2010

il existe mème un site prehistorique au rhède il y a un tumulus près de la maison à perrot ou si tu préfères preés de la marmite

2. betonboxing (site web) 20/08/2012

breizh2952.e -monsite.com est mon numéro 1 site maintenant

http://self-defense-ouadhias.e-monsite.com/pages/les-arts-martiaux-pratiques/kick-boxing.html

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site