Voeux

BONNE ANNEE 2015

L’année 2015 est arrivée et c’est le moment d’échanger des vœux.

 Alors Bonne année

 

« « « Ceste année les aveugles ne verront que bien peu, les sourds oyront assez mal, les muets ne parleront guère, les riches se porteront un peu mieux que les pauvres, et les sains mieux que les malades » » »

Par delà la caricature, la férocité de RABELAIS envers son époque pourrait aisément s’appliquer à la notre, près de six siècles après. Notre horizon désormais élargi instantanément à l’ensemble de l’humanité nous découvre chaque jour davantage d’images de malheurs et d’injustices que de joies et de bonheurs. 2015 qui s’ouvre aujourd’hui ne s’annonce pas particulièrement gai. Raison de plus pour se souhaiter mutuellement une « Bonne Année ».

Mais il y a deux manières de le dire.

  • Le geste se veut aimable avec des formulations qui font désormais partie des « convenances »
  • C’est un phénomène mécanique annuel, une inflation parfois pas toujours désintéressée.

De sentiment point !

C’était vous l’avez compris, la première manière. Il y en a une deuxième toute différente :

Offrir ses vœux de bonne année :

  • C’est partager avec celui qui est proche son espoir de voir dans cette nouvelle étape les moments heureux l’emporter sur les évènements malheureux,
  • C’est aussi une façon de refuser au Temps l’oubli d’une amitié, et l’occasion  de se serrer les coudes ;
  • C’est transmettre un peu de chaleur à celui qui est touché par l’adversité ou la maladie ;
  • C’est souhaiter que cette année qui s’ouvre ne soit pas un long chemin sans espérance.

Souhaiter une bonne année c’est TOUT…

Tout sauf une formule creuse reproduite en tant d’exemplaires par une rotative à faux semblants.

 

BONNE ANNEE !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site