argent

Liliane...Françoise et les autres...

Depuis plusieurs mois les journaux télévisés, mais également la presse écrite se passionnent sur les tribulations de la famille BETTENCOURT, l'une des plus grande fortune de France. Outre l'aspect familial de ce conflit opposant la mère et la fille, le monde politique est également en émoi en raison de la diffusion d'enregistrements de conversations suggérant des interventions de l'entourage du président de la République en faveur de Liliane Bettencourt dans le conflit qui l'oppose à sa fille, ainsi que des dons à des candidats du parti présidentiel, mais également aux autres partis politiques.

 Durant les débats portant sur la réforme des retraites, les médias comme les politiques se sont donnés à cœur joie, révélations, mises en cause personnelle du ministre du travail dont la "double casquette" de ministre du Budget de l'époque, et de trésorier de l'UMP", constituait un mélange des genres inacceptable. Ce grand déballage a contribué en quelque sorte à polluer le débat quand même mené à son terme dans la douleur avec un ministre fragilisé, soutenu à la fois par le président de la République et par le chef du gouvernement.

 Je ne me risquerai pas de commenter cette affaire, une enquête étant en cours et son dépaysement récent dans une autre cour d'appel doit apporter une nouvelle sérénité dans les investigations à réaliser. Le remaniement ministériel a sonné le glas de l'appartenance au gouvernement du ministre concerné ce qui semble au stade actuel de ce dossier une sage décision, même si la présomption d'innocence doit effectivement être pleinement appliquée. Actuellement l'ex-ministre n'est pas judiciairement mis en cause. .

 Outre l'aspect politique de cette affaire, l'aspect du contexte familial, avec un conflit violent opposant la mère et la fille est l'élément originel de ce dossier. En effet, cette famille s'est déchirée durant plusieurs années, probablement en raison des intérêts en jeu et de l'entourage plutôt sulfureux gravitant autour de Liliane Bettencourt. Sa fille soutient en effet que l'entourage de sa mère profite de son état de faiblesse psychologique pour la spolier. Selon elle, sa mère souffre d'une maladie qui affecterait par intermittence son état de conscience. Les relations avec ce photographe, accusé de l'avoir spolié, un temps devenu légataire universel et bénéficiant des largesses de Liliane Bettencourt sont à l'origine de plusieurs plaintes pour abus de faiblesse déposées par sa fille. Ses deux premières demandes de mise sous tutelle ont été déclarées irrecevables au motif qu'il n'était pas présenté de certificat médical attestant de l'état psychologique éventuellement problématique de Liliane Bettencourt.

 Ce dallas des temps modernes qui voyait deux clans familiaux s'entre déchirer a connu ces jours derniers un nouveau rebondissement de taille avec la réconciliation annoncée de la mère et de la fille, mettant ainsi un terme à ce feuilleton familial. La décision récente du juge des tutelles, saisi par la fille de Madame Bettencourt, estimant recevable cette demande avec obligation d'une expertise médicale" ne semble pas étrangère à ce nouveau rebondissement.

La "réconciliation" subite et inattendue,  va mettre un terme à bon nombre des procédures lancées dans cette affaire, chacune abandonnant les poursuites judiciaires, y compris l'abus de faiblesse reproché au photographe, le gestionnaire de fortune et un avocat fiscaliste.

Finalement, le seul dossier susceptible d'évoluer concerne l'ancien ministre du travail, nouveau symbole des relations ambiguës entre le pouvoir politique quel qu'il soit et le monde de l'argent.

Lorsque les affaires se mêlent à la politique, cela se traduit fatalement par des scandales, des alliances fragiles bâties sur des intérêts faussement convergents qui ne durent, en règle générale, que très peu de temps. Le politique a besoin des soutiens financiers du pouvoir économique pour conquérir le pouvoir, les hommes d’affaires et les grosses fortunes ont besoin d’appuis solides dans les cercles du pouvoir pour préserver leurs intérêts et faire fructifier encore davantage leurs affaires.

 Les relations que l'on pourrait qualifier d'incestueuses entre argent et politique n’ont jamais totalement disparu, et l'histoire contemporaine est là pour le rappeler, parfois de manière très cruelle.

Si vous êtes politicien, restez dans la politique et soyez un bon politicien, battez-vous pour votre pays et pour le niveau de vie des autres. Le chantier est suffisamment important pour y mobiliser toutes les énergies. En revanche, si vous êtes un homme d'affaires, soyez en un qui réussit en ayant le souci d'en faire profiter les salariés et non les actionnaires dont le seul but est toujours plus de profit et de dividendes.

Les scandales successifs qui touchent le monde politique soupçonné d'être inféodé au pouvoir de l'argent sont autant de coups portés à la démocratie avec des risques d'explosion sociale et d'implosion de notre système de gouvernance.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×